Get Adobe Flash player

Un refuge, et non une fuite…

Le Bouddha conviait ses disciples à être « leur propre île, leur propre refuge« . Par ces mots, il voulait sans doute les inviter à se placer dans l’état d’être méditatif de la présence à l’instant présent, pour se libérer des schémas de pensée limitants de l’ego et des émotions dysfonctionnelles qui leur sont liés.

Par cette libération de « ce qu’il n’est pas », c’est-à-dire de son faux-moi égotique, l’Être peut retrouver la paix intérieure et se ressourcer par l’état d’ouverture à la Lumière spirituelle que cet état d’être rend possible. Dans cet état de Conscience pure focalisée sur les sensations corporelles produites par la fausse identification aux schèmes de l’ego, celui-ci est maîtrisé. La fausse identification étant rompue, l’ego ne peut plus s’interposer entre la Lumière spirituelle et l’Âme, et cette dernière peut à nouveau émerger du centre, tel un élan de vie qui va produire des envies, des besoins, des pensées, des émotions, etc. L’Être sentira en lui le mouvement même de la vie qui aspire à se manifester pleinement par des actions concrètes.

En se plaçant dans ce refuge qu’est la présence, il aura permis à sa véritable nature d’émerger à nouveau après l’avoir libéré des couches d’occultation de son ego qui en étouffait l’énergie vitale. C’est là le but principal de la méditation : restaurer l’état édénique de l’Âme vivante afin qu’elle puisse refléter dans le monde la Lumière spirituelle du Pur Esprit. Pleinement incarnée dans cet état régénéré, l’Âme agit (là est la véritable Magie, diront certains…) et apporte sa pierre à l’édification du Paradis terrestre prophétisé par toutes les traditions.

Se réfugier n’est pas fuir !

Le refuge dont parle le Bouddha ne doit donc pas être vu comme le retrait dans une « bulle » dans laquelle on resterait « scotché » pour ne plus être confronté par les circonstances de l’existence, qu’on chercherait à fuir pour éviter toute possibilité de revivre la souffrance, et qui nous permettrait d’éprouver une sensation de paix artificielle à l’odeur de chloroforme, conditionnée au fait de ne plus être exposé à ces contingences dont les stimuli sont bien souvent, il est vrai, source de réactions désagréables pour l’ego.

Si la présence à l’instant présent est considérée comme un moyen d’échapper ou d’éviter les difficultés du quotidien, elle devient en effet une « fuite » et ce n’est nul autre que l’ego qui est encore et toujours aux commandes. C’est un piège qu’il est important de bien reconnaître pour éviter que notre pratique spirituelle soit récupérée par l’ego pour nous dévier de notre idéal, qui devrait donc toujours être la restauration de notre état primordial-édénique, celui par lequel l’Âme que nous sommes en essence, retrouve sa capacité à refléter la Lumière spirituelle (Le Verbe, Le Saint Esprit en nous).

Se libérer des voiles d’occultation produits par l’ego pour que la Lumière céleste puisse pénétrer profondément en nous-mêmes, jusqu’à ce noyau qu’est notre Âme, afin de la raviver, la vivifier, pour qu’elle puisse, en retour, offrir toute sa beauté, sa créativité, son amour…

Malheureusement, nombreux sont ceux qui se sont empêtrés dans cette grande illusion qui leur fait « manquer la cible », alors qu’ils croient pourtant être justes dans leur dynamique, cherchant l’éveil en se maintenant déconnectés, détachés du monde phénoménal, comme si la réalisation spirituelle se situait dans cette capacité à être insensible à tout ce qui se passe dans la réalité du monde de la forme, si rigoureusement illusoire soit-il en rapport à la Réalité absolue qui est Dieu.

Comment expliquer cet égarement, cette fuite au nom d’un idéal d’éveil spirituel ? Premièrement, il faut déplorer que ce piège ne soit pas davantage signalé par tous ceux qui s’autoproclament être des « Maîtres » et qui s’autorisent à dispenser un enseignement issu d’une Connaissance métaphysique que leur avancement spirituel empêche de Réaliser véritablement, et qu’ils sont par conséquent incapables de « maîtriser ». Eux-mêmes étant identifiés à des facettes très pernicieuses d’un ego en mal de reconnaissance et de valorisation, ils s’infatuent du rôle de Maître aux yeux de personnes en souffrance dont le discernement n’est pas suffisamment bien affûté pour en déjouer les incohérences. En ajoutant à cela le fait que ces personnes en souffrance ont elles-mêmes un ego qui est rompu à l’art de trouver des stratégies pour compenser, anesthésier et réprimer leurs propres ombres afin de ne pas s’exposer au risque de la dévalorisation et de la dégradation de leur sentiment de « moi », il est compréhensible que nombreuses soient les possibilités d’égarement issues de cette perversion de la doctrine sacrée de la non-dualité (Advaïta Vedanta, en sanskrit). Tombé dans ce piège, l’Être va rejeter tout ce qu’il considère différent de l’idéal de paix et de lumière qu’il souhaite atteindre, se coupant ainsi de ses ombres, et perdant de ce fait la capacité de les transmuter pour en libérer le potentiel créateur. En souhaitant s’établir dans la non-dualité, il va renforcer la dualité en lui… Ce qui est évidemment un comble, mais qui n’est en fin de compte pas très étonnant lorsque l’on comprend que la pratique spirituelle était récupérée par l’ego pour servir ses propres intérêts.

Lorsque cette doctrine de la non-dualité est transmise par des individus aussi incompétents qu’inconscients, il est normal que ceux qui la reçoivent courent le risque de se perdre. La méditation N’EST PAS une fuite dans un paradis artificiel dans lequel il sera agréable de se trouver parce que tout ce qui est désagréable est ignoré, occulté, réprimé et refoulé ou simplement maintenu à distance. Le refuge dans l’état méditatif de la présence ne doit pas nous rendre passifs et déconnectés des choses de ce monde, mais nous intégrer pleinement à lui à partir d’un autre état de conscience, ce qui est complétement différent.

Lorsque l’Être s’illusionne en croyant avoir atteint l’éveil spirituel parce qu’il s’est anesthésié émotionnellement, se coupant de toute capacité à ressentir, son Âme se meurt et il passe complètement à côté de sa mission de vie, de son Dharma. La présence est un refuge depuis lequel nous sommes centrés en nous-mêmes, non pas pour se regarder le nombril en croyant à tort être libérés du monde, mais pour interagir en étant pleinement incarné en tant qu’Âme-vivante. La Volonté divine n’est pas que l’Être s’enferme dans la prison de ses croyances erronées au sujet d’une pseudo « perfection spirituelle » illusoire, mais qu’il puisse œuvrer, servir, pour que le Paradis terrestre puisse se manifester de plus en plus.

La méditation bien comprise et pratiquée avec justesse doit donc permettre un éveil de l’Âme, que l’Être va sentir croître en lui et qui va le conduire à créer concrètement sa vie en adéquation avec ses aspirations profondes, à partir d’un autre état de conscience, d’un autre rayonnement. Mais pour que cela soit possible, il faut bien évidemment que cet Être se donne les moyens de prendre refuge pour mieux illuminer sa réalité intérieure, en évitant de tomber dans le piège de s’y complaire. Il s’agit de tendre vers le juste milieu au lieu de se laisser déporter dans les extrêmes, qui sont toujours sources de disharmonie.

l’Alchimie du Coeur, NOUVELLE ÉDITION
Retrouvez Elan sur…
aucoeurduvivant aucoeurduvivant facebook google_plus twitter2 youtube-icone
Soutenez Elan
Vous pouvez soutenir la démarche d'Elan en offrant une donation libre. Soyez d'ores et déjà cordialement remercié-e pour votre générosité.


Inscription à la Newsletter

ebook_image

Inscrivez-vous gratuitement et recevez en cadeau cet ebook de 220 pages. Pour cela, il suffit d'indiquer votre adresse email et votre pseudonyme (ou votre prénom) dans les cases ci-dessous, puis de cliquer sur le bouton "je m'inscris".

 

Email * :
Pseudo * :
* champ obligatoire.

Cet ebook contient :.

  • La présentation des thèmes des 24 méditations guidées
  • Le texte des 24 méditations guidées
  • 38 questions-réponses sur la pratique de la méditation guidée
  • 34 témoignages d'utilisateurs de ces méditations guidées
Utilisateurs en ligne
7 invités